fr
nl
» Technologie
En bref
La technologie de base repose sur l’utilisation d’une structure moléculaire associant un charbon actif et de l’argent pur :

  • Les charbons actifs, faits de carbone, sont connus pour leurs propriétés de filtration.
  • L’argent possède, quant à lui, des effets bactériostatiques, c’est-à-dire qu’il arrête la multiplication des bactéries.

Une association de ces deux composés représente une excellente alternative pour le traitement de purification et de filtration de l’eau.
Comment ça fonctionne ?
Plus concrètement, cela consiste à pulvériser du métal argent sur un lit de poudre de noix de coco calcinée.

Cette opération est réalisée dans un four à plasma froid (10 000°C). Cela permet de créer de fortes liaisons entre les deux composés appelée « liaison covalente ».

Le bombardement des nano particules d’argent permettent le recouvrement total intérieur et extérieur de chaque grain de noix ce coco de +/- 1mm de diamètre et procure ainsi l’énergie nécessaire pour créer, une nouvelle structure moléculaire Carbone-Argent.

Le charbon actif est alors capable de capter le chlore et les autres polluants tout en agissant comme un agent bactéricide et antifongide.
Le Charbon Actif
Le Charbon Actif Aquadec est au coeur de la technologie de purification de l'eau Depuis longtemps différents scientifiques ont tenté la combinaison Charbon-Argent sans succès dû au décrochage de l’Argent.

Les propriétés bactériostatiques de l’Argent sont connues depuis l’antiquité puisque l’on sait que les romains conservaient leur eau dans des jarres en argent.

Le procédé permet d'argenter sans utiliser de « bains chimiques », de manière modulable aussi bien les surfaces externes qu’internes ce qui permet de déposer une couche d'Argent également dans les pores du support.

Ses Avantages :

  • Création d’un pouvoir bactériostatique et bactéricide.
  • Très bonne efficacité vis-à-vis des micro-polluants, pesticides, chlore, aluminium.
  • Très grande résistance à l’abrasion.
  • Capacité volumétrique et d’absorption très élevée.
  • Pas d’altération de la qualité de l’eau traitée.
  • Restauration du potentiel énergétique originel de l’eau.